logo

Saison Sichuan / Brasserie Witloof (Bruxelles)

Date d'ajout: mars 27, 2019

SichuanSaison Sichuan

Le pitch:

La brasserie Witloof, qui nous avait mis l’eau à la bouche avec ses deux premières créations (« Boentje «  et « Chipote-les »), vient d’accoucher de la petite troisième. La Saison Sichuan, comme son nom l’indique parfaitement, est une Saison infusée au poivre de Sichuan. Cette province chinoise réputée pour ses réserves de pandas géants, l’est également pour sa culture du poivre. Celui-ci se présente sous la forme d’une baie brun-rouge enfermée dans une coque. La baie est dure, amère et rarement consommée. C’est la coque très parfumée, séchée puis broyée, qui est utilisée pour aromatiser les plats. Cette variété de poivre appartient à la famille des Rutacées, donc des agrumes, ce qui en dit long sur ses saveurs. C’est pour insuffler ce profil à cette Saison hivernale que la brasserie a fait macérer ces coques dans le moût.

La dégustation:

Visuellement, on bouscule les codes de la Saison, car celle-ci nous déploie une robe acajou aux teintes cuivrées. Une fois servie entièrement avec le dépôt, la bière laisse passer peu de lumière et arbore fièrement un chapeau de mousse blanc cassé, abondant et crémeux qui adhère parfaitement à la paroi du verre. Le nez est fort ouvert sur le poivre de Sichuan et nous délivre une belle complexité d’arômes. Le fruit de la passion, le pamplemousse, le lime, l’anis étoilé, le poivre et la noix de muscade répondent à l’appel. A ce profil fruité et épicé viennent se greffer de subtiles notes de pain grillé, de miel et de caramel. L’entrée du liquide en bouche se veut chaleureux et suave avec une carbonatation modérée. Les saveurs d’agrumes de notre épice asiatique viennent s’entremêler à une charpente maltée et boisée pour former ainsi un bel équilibre. L’utilisation judicieuse des houblons Citra et Centennial viennent étouffer la rondeur de la bière pour laisser une amertume sèche et rafraîchissante en fin de bouche. Une Saison qui mérite d’être dégustée toute l’année et plaira certainement aux amateurs!

Alain De Bouvère