logo

Vignarella 2018 / Meastri del Sannio (Italie)

Date d'ajout: mai 08, 2019

vignarellaVignarella – Vol. Alcool :  8,5%

Le pitch:

A quelques encablures au Nord de Naples, au cœur de la Campanie, se trouve Sannio, une région montagneuse au patrimoine historique et viticole chargé. C’est sur cette ancienne terre Samnite (tribus de combattants montagnards ayant fait la guerre aux Romains), qu’Armando Romito a décidé d’ouvrir son magasin d’alimentation « Meastri del Sannio » pour faire découvrir les produits de la région de ses ancêtres. Huiles d’olive, fromages, vins, pâtes ou confitures, il y propose des produits de grande qualité ainsi que ses propres bières artisanales. Il fabrique d’ailleurs ces dernières avec une ancienne variété de froment de sa région et expérimente sa propre fermentation spontanée. Nous retrouvons donc ces deux atouts de poids dans cette « Vignarella 2018 », que le brasseur a pris soin de faire macérer avec un cépage Aglianico, typique du sud de l’Italie. Ce raisin noir de couleur bleutée est réputé pour ses tanins robustes et sa bonne acidité. Voyons maintenant ce que cela donne à la dégustation.

La dégustation:

Cette sour grape ale à la somptueuse robe grenat, présente un dépôt résiduel important au fond du galopin. Le cercle mousseux et rosé qui épouse les parois du verre apporte un visuel agréable à la bière. Le nez est envahi par des arômes surets de cerises, de cassis et de raisins noirs dans lesquels se démarquent également des parfums boisés et céréalières. Certaines effluves terreuses et fermières nous informent que la fermentation spontanée est bien présente. En bouche l’acidité se fait étonnamment discrète et mène vers une douceur soyeuse. Sans surprise, le raisin se démarque très nettement et la fine pétillance ferait presque penser au « Lambrusco », un vin rouge Italien effervescent. L’amertume modérée des houblons nous ramène cependant à la raison. La fin de bouche est tanique et nous conduit sur une astringence plaisante suivie d’un arrière-goût croustillant de céréales. Le dépôt fort conséquent en fin de dégustation procure néanmoins un rien trop d’âpreté, qui semble anesthésié les autres flaveurs. Avec l’arrivée des beaux jours, cette bière sera idéale en accompagnement d’un apéritif.

Alain de Bouvère