logo

Big Mama Stout & Framboises / Novabirra (Braine-L’alleud)

big mamaBig Mama Stout & Framboises – Vol. Alcool : 8%
Le pitch:
L’arrivée d’une nouvelle bière de “Novabirra” est, sans équivoque, un événement qui nous pousse à nous rendre au plus vite chez notre caviste le plus proche. Avec son triptyque aliéniste haut en saveurs boisées (Schizophrénia, Paranoïa et Strabismus), Emanuel Corazzini nous a démontré toute sa rigueur en matière de vieillissement en fût de chêne. Dans le cas présent, notre brasseur s’attaque cette fois à la fermentation mixte avec l’une de ses premières créations, la” Big Mama Stout”, un stout belge infusé au grué de cacao malgache. A ce dernier vient s’ajouter 250g/L de framboises en fermentation durant un an, ce qui permettra une conservation optimale des arômes fruités ainsi qu’une acidification du breuvage. La bière a été brassée en quantité très limitée (120 bouteilles !) et à l’occasion de l’édition 2020 de “Stout sure Meuse” à Namur qui devait se dérouler fin novembre. L’évidente annulation de cette festivité brassicole a conduit néanmoins vers un service de “take-away” afin de permettre un soutien supplémentaire à ce secteur déjà bien meurtri. Pensez également à faire un saut direct chez Novabirra à Braine L’alleud, Manu le brasseur à mis en place un système de vente à emporter tous les samedis. Vous y trouverez encore peut-être une bouteille… Direction maintenant notre décapsuleur, il est plus que temps de gouter cette Big Mama framboise !
La dégustation:
A peine le service à la bouteille débutée (50cl), la bière exulte déjà des vapeurs de framboises. Elle brandit ensuite une robe de couleur rubis sombre, teintée de reflets auburn. Le col de mousse une fois créé, il se dissipe aussitôt pour s’articuler autour de la cheminée du verre. Malgré sa parfaite limpidité, le breuvage ne semble pas être agité par des remontées tumultueuses de bulles. Aucun doute possible lors de l’olfaction, la framboise a bien fait son travail, voire a considérablement modifié la bière. Outre la framboise, on peut retrouver également des arômes surets de cerise et de cherry, accompagnés de légères notes citriques qui viennent amplifier la sensation d’acidité. La fin de nez semble être orchestrée par des effluves légèrement grillées et terreuses. L’attaque est à la fois puissante en acidité et en framboise, ce qui vient réveiller ostensiblement les papilles et les muqueuses, laissant ainsi un petit filet suret et gourmand sur les lèvres. La dégustation continue avec un dépôt qui fait son entrée et une bière qui s’assombrit et s’opacifie. Cette dernière gagne en douceur et fait ressortir des flaveurs de malt torréfié et de chocolat noir jusque-là assez timides… La bière semble s’orienter plus vers une “sour” qu’un stout. Qu’à cela ne tienne, cette extension de la Big Mama est délicieuse et surtout pas trop sucrée ! N’hésitez pas à la marier avec un moelleux au chocolat noir pour un accord organoleptique au top !
Alain De Bouvère
Date d'ajout: novembre 26, 2020