logo

Blanche de Thines – Polarius – Colonel Arch – P’tit Granit / Belgo Sapiens Brewers (Nivelles)

IMG_20151111_164027563

Le pitch:

Fondée récemment à Nivelles, la brasserie Belgo Sapiens provoque des interrogations. Son identité reste un peu floue à nos yeux, entre le nom et le logo, originaux, les appellations de leurs quatre premières bières et les animaux choisis comme illustration. Le tout manque de cohérence malgré la réussite générale du design. Même effet sur les choix de contenant, avec des bouteilles classiques mais aussi des grandes canettes regroupées en paquet de quatre. Pour mieux correspondre au monde anglo-saxon? La réponse sur le site officiel est claire: Basée sur un ancrage local et régional, mais définitivement tournée vers un développement international. Bien entendu, ne nous arrêtons pas sur ces aspects externes, principalement visuels.

La dégustation:

Blanche de Thines: elle possède en réalité une robe blonde fort opaque avec une mousse légèrement persistante. Le nez discret indique une odeur de liquide vaisselle. Aïe. L’ouverture apporte des notes légèrement citronnées puis une évolution étrange vers une finale saline qui persiste longtemps. Du gingembre et de la maniguette figurent parmi les ingrédients, que l’on ne retrouve pas forcément en bouche.

Polarius: une “premium lager” qui n’en a que le nom. Robe dorée trouble avec une belle mousse qui retombe rapidement. Nez également sur le savon. Léger goût de noix, semble oxydée, longue amertume persistante désagréable. Peut-être avons-nous manqué de chance sur cet échantillon?

Colonel Arch: cette ambrée possède une belle robe caramel légèrement opaque. La mousse crémeuse tient le coup et le nez devient enfin complexe, malgré des légères notes résiduelles de ce satané savon. Amertume légère, comme la persistante aromatique intense mais bière équilibrée, agréable à boire et légèrement sucrée. Clairement, elle se démarque du lot.

P’tit Granit: porter essayée en bouteille et en canette. La robe noire ainsi que la mousse crémeuse donnent envie. Malheureusement, le nez discret avec quelques notes torréfiées et de poivre blanc donne également une mauvaise odeur de métal en bouteille. Plate, avec trop de carbone en canette et trop de dépôt en bouteille, à éviter pour le moment.

Espérons que les brassins suivants correspondront véritablement à la maxime choisie par l’entreprise: Donner au client l’envie d’avoir du plaisir et le plaisir d’avoir envie.

Cédric Dautinger

Date d'ajout: novembre 13, 2015