logo

Val-Dieu Triple / Abbaye du Val-Dieu (Aubel)

val-dieu

L’Abbaye cistercienne Notre-Dame du Val-Dieu a été fondée en 1216 par des moines venus de Hocht, près de Maastricht. Selon la légende, la vallée inhabitée dans laquelle ils s’implantent est si hostile que la population locale l’a surnommée « la vallée du diable ». Les moines la rebaptisent « vallée de Dieu », ce qui donnera plus tard son nom à l’abbaye. Le monastère se développe au cours du Moyen Age et connaît son âge d’or au 18ème siècle. L’Abbaye du Val-Dieu est la seule abbaye en Belgique ayant survécu à la révolution française. La Communauté Chrétienne du Val-Dieu occupe actuellement les lieux. Elle est unie à l’Ordre Cistercien, et en particulier à l’abbaye de Lérins. Elle s’inspire de la Règle de Saint Benoît et de la tradition bénédictine et cistercienne.

Les moines de l’Abbaye du Val-Dieu sont à l’origine des bières brassées aujourd’hui sur le site. Historiquement, les ordres cisterciens étaient connus pour leurs talents de brasseurs. Les moines de Val-Dieu ont fait honneur à cette réputation. Le développement de l’activité brassicole était initialement lié à la nécessité de rendre l’eau potable, ce qui permettait d’éviter les maladies très fréquentes à l’époque comme la dysenterie, le choléra ou la typhoïde. Pendant des siècles, les moines ont étudié les levures vivantes et les fermentations. Ils ont sophistiqué la production de bière, créant des recettes spéciales toujours plus élaborées. Aujourd’hui, les bières brassées sur le site même du Val-Dieu sont inspirées des recettes originales des moines, fidèles à la tradition des bières refermentées en bouteille. Les bières sont d’authentiques bières belges d’abbaye, élaborées sans ajout d’aromates, sans ajout d’épices et brassées suivant l’ancienne méthode à infusion.

Les secrets de la brasserie sont son eau et sa levure. La levure est gardée précieusement à l’abbaye. Dans le respect des traditions, le processus de fabrication de la bière dure 6 à 8 semaines. C’est ainsi que sont obtenus les hautes teneurs en alcool (6% pour la Blonde, 8% pour la Brune, 9% pour la Triple) ainsi que les arômes complexes de la bière Val-Dieu. L’eau provient du barrage de la Gileppe.

La Triple Val-Dieu est le résultat d’une longue fermentation, scrupuleusement suivie par le maître-brasseur. Son amertume profonde et souple aux papilles n’altérera pas la découverte de ses composantes. On y reconnaîtra un houblon naturellement aromatisé ainsi qu’une arrière saveur alcoolisée.

Non pasteurisée et composée de Malt Pilsen, houblons Saaz et Spalter, sucre, levure vivante, eau naturelle de la région.

Dégustation :

Son goût corsé est progressif. Une légère saveur sucrée apparaîtra en milieu de bouche combinant alcool, amertume et douceur. Sa conclusion ponctue une amertume aromatisée et alcoolisée. Excellente, équilibrée et très digestive, surtout lorsqu’on la conjugue avec gastronomie. De couLeur jaune chaleureux légèrement voilé, son arôme est à la fois pointu et corsé. Cette bière dégage des arômes de malt et de fermentation, mélangés à des notes soufrées.

VoLume d’alcooL  9 % Bonne tenue de mousse blanche abondante.

Où la trouver ? 

Le café de la place à Battice – Chez Georges café à Verviers – Le Lautrec à Soumagne – Le phare à Namur – La Ruchette à Viesville – L’estaminet à Gembloux – Makart boissons à Loncin – Drink Verachtert à Saint Georges – Chez Delhaize – Drink Balleux à Beauraing.

Date d'ajout: avril 02, 2012