logo

Match des bruts: Deus vs. Malheur

10818487_780380042039973_7037261749689304820_o

*Ding! Nous accueillons sur le ring deux compétitrices très spéciales dans la catégorie “brut”. Brut, comme pour les Champagnes que le public belge affectionne particulièrement. La volonté de créer des bières liées aux vins, mais surtout à cette région prestigieuse proche de Paris, n’est pas neuve. Pourtant, à part un prix plutôt élevé et une fermentation supplémentaire dans la région qu’on évitera déjà de citer, aucun lien ne lie les “bruts” avec leurs lointaines cousines.

Deus Brut des Flandres / Bosteels

DSCF1247

Alcool/volume  11,5%

Nous l’avions déjà critiquée sur ce site, mais revenons rapidement sur cette pionnière. On retrouve une robe dorée avec de fines bulles comme dans “le vin qu’on ne citera pas”, ainsi qu’une importante mousse qui retombe très rapidement. En bouche, cette bière donne des notes citronnées, de levure mais aussi une légère astringence et une acidité en fin de bouche. Elle se rapproche donc des vins qu’elle souhaite imiter, parfait pour s’initier et créer une passerelle entre les amoureux des différents breuvages.

Malheur Brut

DSCF1250

Alcool/volume  12%

La challenger souffre fatalement d’une comparaison. Sa belle robe dorée se trouble bien plus et les bulles envahissent le verre, tandis que sa mousse retombe plus légèrement. Le nez reste similaire, fruité (plutôt ananas que citron vert) et houblonné. Pourtant, en bouche, elle gagne le combat par chaos. Enfin pas tout à fait… Car ses arômes d’épices, de caramel et de torréfaction enrobent une bière sucrée et ronde qui cache bien son taux d’alcool. Sa complexité et son goût la rapproche plus des bières que l’on aime que des vins que l’on apprécie.

Ainsi, si notre préférence va pour la Malheur, chacune de ses bières originales vaut le détour! Si vous préférez les Champagnes, penchez pour la Deus, sinon pour la deuxième bière.

Cédric Dautinger (dégustation proposée par Inter Wine & Dine)

Date d'ajout: janvier 12, 2015
Brasserie: , ,