logo

Ardenne Wood “My Chipie” / Brasserie Minne (Baillonville)

Ardenne WoodArdenne Wood “My Chipie” – Vol. Alcool : 9,5%

Le pitch:

La brasserie Minne nous propose une gamme de plus en plus variée de bières vieillies en fûts de chêne. Le chef d’orchestre Philippe Minne, avec l’aide indéfectible de son épouse Catherine, a su démontrer à maintes reprises qu’il maîtrisait son sujet parfaitement. Leur nouvelle brasserie (Baillonville), aux allures de sanglier futuriste, a plus que quadruplé en terme de superficie et laisse donc témoigner d’un espace non négligeable pour l’accueil de leurs fûts. Une de leurs bières phares, la “Ardenne Spirit”, une Old Ale aux accents houblonnés de Nelson Sauvin, Citra et Mosaic, a déjà fait l’objet de quelques vieillissements. On se rappelle l’édition vieillie en fût de rhum ou encore la “Ardenne Wild”, une version plus acide avec ajout de brettanomyces. Dans cette série “Ardenne Wood”, l’indécrottable sanglier de l’étiquette est sporadiquement remplacé par un autre animal de la forêt. Le cerf, la biche ou encore le renard volent ainsi la vedette au célèbre suidé. Ici, c’est la pie qui est mise à l’honneur avec la Old Ale d’origine qui a été vieillie en fûts de genièvre. Les plus curieux pourront également se faire plaisir avec les deux nouveautés du moment, la “Bee Gees”, une triple vieillie en fûts de cognac et la “Ma Demoiselle”, une double blanche vieillie 3 ans en fûts de vin du Jura. Revenons plutôt à notre chipie et voyons ce qu’elle cache sous son plumage.

La dégustation:

Une fois servie tempérée dans son galopin, cette bière aux aspects automnales nous propose une robe opacifiante et marron foncé aux subtiles teintes cuivrées et bordeaux. Elle est auréolée d’une mousse couleur crème sur la paroi du verre et accompagnée de modestes petites bulles. Le premier nez, intense, nous enveloppe d’arômes de chêne et d’alcool de genièvre mais aussi de porto, de zeste d’orange, de raisin sec, de pain grillé, de datte, de toffee et de cassonade. Un bouquet explosif et complexe auquel on pourrait rajouter une discrète pointe citronnée et vineuse (sur le blanc) qui s’accroche aux parfums boisés mais qui tend néanmoins à rafraîchir les muqueuses nasales. L’entrée en bouche se veut être aigre-douce et effervescente à la fois, avec une dominance sur le genièvre et les saveurs boisées. Elle est suivie d’un arrière-goût légèrement phénolique mais bien plus marqué sur le sucre (vanille, bonbon fruité, sirop d’érable, caramel) avec une texture adhésive de mélasse sur le palais. Contrairement à la “Ardenne spirit”, les saveurs de houblons sont ici camouflées par l’alcool et certainement amenuisées par le vieillissement. L’excellente longueur en bouche nous fait néanmoins parvenir une amertume relative mais bien présente en fond de gorge. Prenez le temps de déguster et de partager ce “barrel aged” corpulent et enivrant avec une (des) personne(s) qui vous est (sont) chère(s), en ce moment obscur, c’est sans doute le plus important ! Santé !
Alain De Bouvère
Date d'ajout: octobre 21, 2020