logo

Oude Kriek / 3 Fonteinen (Beersel)

IMG_20150228_170506042

Alcool/volume : 6%

Le pitch:

Les levures sauvages de la brasserie se cachent dans les planches en bois du plafond. Chaque année, lors du brassage, un système de ventilation qui transforme la pièce en sauna réveille ces éléments indispensables à la fabrication de lambics. Le résultat: l’impossibilité de brasser autre chose mais surtout un belle gamme de gueuze, faro (très spéciale, à consommer sur place) et kriek. On s’installe au restaurant (du même nom que la brasserie) pour déguster un bon pichet. On rappelle rapidement le principe de la kriek: un lambic aux cerises (griottes) originaire de Schaerbeek (représente) et normalement très acide. Les versions industrielles sont généralement plutôt sucrées, mais n’oublions pas qu’il était de coutume d’écraser un sucre dans son verre de lambic (avec un outil appelé stoemper) à la belle époque!

La dégustation:

On s’attend à une jolie couleur rouge dans le verre et nos désirs sont des ordres. Rouge cerise, avec une magnifique mousse crémeuse plus rosée, la bière invite à la dégustation. Mais ne sautons pas les étapes, et analysons d’abord rapidement le nez. Intense, on retrouve une certaine acidité contre-balancée par la douceur des fruits rouges. En bouche, cet équilibre se poursuit avec une note laiteuse qui rappelle le milk-shake à la cerise. Une saveur que l’on adore! Pour ne pas mentir, cette kriek répondait à nos attentes et nous en avons bu plusieurs verres. Elle s’éloigne sans doute de l’acidité et d’une attaque marquée recherchées par d’autres amoureux de lambic, certes. Elle complète donc la gamme des vraies krieks, bien de chez nous, dont on peut être fier.

Cédric Dautinger

Date d'ajout: mars 15, 2015
Brasserie: , ,