archives

Archives : des précieux documents d'Orval retrouvés

Certaines archives manuscrites de l'abbaye d'Orval semblaient totalement disparues mais une récente découverte aux Pays-Bas vient de changer la donne. Après plusieurs décennies de recherches infructueuses, les archives sont réapparues de manière fortuite au nord de notre pays.
Dans ces manuscrits, les lecteurs peuvent retrouver "les derniers instants de nombre de frères et abbés qui ont évolué au sein de l’ancienne abbaye d’Orval, notamment frère Alexander Prealle de Liège, qui prononça sa profession à 22 ans et trépassa le 30 mars 1744, âgé de 82 ans, frère Jean Martin Minet, natif de Chassepierre, décédé à 74 ans, ou encore frère Pierre Nicolas, natif de Gribaumont, qui trépassa le 3 juillet 1744 vers 6h du soir… Outre les listes des frères et abbés qui ont fait partie de l'abbaye d’Orval de 1679 à 1765, le registre contient des notices biographiques des abbés Henrion, Mommertz, de Meuldre et Effleur, qui ont successivement dirigé l’abbaye d’Orval de 1707 à 1764.

Datant du XVIIIe siècle, le registre remis aux Archives de l’État à Arlon contient les listes des frères et abbés qui ont fait partie de l'abbaye d’Orval de 1679 à 1765. Il contient également des notices biographiques des abbés Henrion, Mommertz, de Meuldre et Effleur, qui ont successivement dirigé l’abbaye d’Orval de 1707 à 1764.

La dernière trace de ce manuscrit remontait à 1970, lors de l’exposition du 900e anniversaire de l’abbaye. Le registre avait alors été prêté par un monastère en Allemagne, le Kloster Geistingen à Hennef.

Selon une lettre retrouvée dans le registre, le volume est resté de 1970 jusqu’en mai 1980 aux mains de l’abbé liégeois Charles Grégoire (1923-1991) qui souhaitait étudier le personnel de l'abbaye d'Orval durant les siècles passés. S’adressant au Révérend Père, l’abbé était d’ailleurs "extrêmement confus de vous renvoyer avec un tel retard de plusieurs années, le Manuscrit de l'abbaye d'Orval que vous aviez si aimablement prêté pour l'exposition du neuvième centenaire de l'abbaye"… Le manuscrit était en effet  resté oublié dans l’un de ses tiroirs...

Le registre a été remis aux Archives de l’État à Arlon en juin 2022 par le frère Xavier, économe de l’Abbaye Notre-Dame d’Orval, et des membres de l’asbl « Aurea Vallis et Villare », parmi lesquels leur président Marc Heyde.

Lors de leur visite aux Archives de l’État à Arlon, ceux-ci ont pu découvrir les nouvelles infrastructures du dépôt arlonais ainsi que le fonds d’archives de l’ancienne abbaye d’Orval, relatif aux années 1173-1794. Ces archives avaient été nationalisées sous le régime français.

Le registre retrouvé a d’ores et déjà été numérisé et est consultable en ligne sur le site internet des Archives de l’État. Le volume porte le titre de « Catalogus Monachorum viventium ac Deo Servientium sub R[everen]d[i]mo Domno Abbate Joanne Matthaeo Mommertz Item ab anno MDCCVII Defunctorum » et « Catalogus Fratrum Conversorum ».

En 2021, les Archives de l’État avaient également mis en ligne deux cartulaires du XVIIIe siècle de l’abbaye d’Orval qu’ils conservent, contenant de nombreuses informations sur les droits et biens de l’abbaye d’Orval en province de Luxembourg et dans les régions limitrophes du XIIe au XVIIIe siècle."

1 comment

Laisser une réponse