Consommation de la bière belge en 2016: notre analyse

consommation

Chaque année, la Fédération des brasseurs belges publie des statistiques de la consommation des bières belges. L'intitulé du communiqué de presse sonne comme un constat édifiant: "La consommation de bière belge en Belgique chute de 3,3 %. L’exportation progresse de 8 %." Pourtant, la réalité reste plus nuancée et plus intéressante à critiquer.

Il convient de noter que les documents de la Fédération ne précisent pas si les chiffres et tendances concernent les brasseries membres ou toutes les brasseries de Belgique. Mais la première information de taille vient plutôt confirmer la seconde hypothèse. Ainsi, entre 2015 et 2016, le nombre de brasseries belges passe de 199 à 224. Un chiffre qui tient surtout compte des ouvertures de brasseries artisanales (les exemples affluent dans notre actualité) puisque les grosses structures industrielles préfèrent s'étendre différemment (rachat de brasseries existantes, investissements, expansion à l'étranger). Les investissements totaux passent pour la même période de 232 à environ 250 millions (EUR).

"La consommation de bière sur le marché belge (7.689.000 HL) a diminué de 3,3 %."

Certains médias sonnent l'alarme chaque année sur notre baisse de consommation de bières. Heureusement, la réalité reste plus nuancée puisque les Belges boivent certes moins (ce qui reste meilleur pour la santé publique) mais mieux. Jean-Louis Van de Perre, Président des Brasseurs Belges, précise: « En 2016, la consommation de bière en Belgique a baissé. Cette baisse est due entre autres au tax shift, à la menace terroriste et la situation difficile dans l’horeca. Nous constatons également un glissement des bières pils vers les bières spéciales. » Les bières spéciales représentent d'ailleurs la seule catégorie (hors pils, désaltérante, abbaye-trappiste et fruitées) dite de "dégustation" qui progresse au niveau des hectolitres consommés. La progression, toujours entre 2015 et 2016, passe de 815 000 à 843 000 hectolitres, soit une augmentation de 3,5%. D'après les catégories citées précédemment, les bières de dégustation représentent 11% de la consommation totale de bières en Belgique (contre 10% en 2015).

Des exportations en hausse globale de 8%, de plus de 15% hors UE

Selon Jean-Louis Van de Perre: « Nos exportations, et en particulier celles en dehors de l’UE, connaissent un très beau succès. Les marchés, comme les Etats-Unis, la Chine ou la Corée, croissent de façon exponentielle. » La succès et la réputation des bières belges à l'étranger aident grandement nos brasseries puisque plus de 65% de la production totale s'écoule en-dehors de nos frontières. De quoi se réjouir mais également mettre en garde face à d'éventuelles baisses des exportations puisque la planète entière succombe à la mode des brasseries artisanales. Des pays sans traditions brassicoles importantes se dotent de nouvelles entreprises et dépendront donc moins de bières étrangères pour alimenter la soif d'une population de plus en plus exigeante. Le temps de s'habituer et de revenir, sans doute, à nos bières de qualité (comme le prouvent les USA).

Laisser une réponse